Événements liés à l’hydrogène survenus chez GE Canada en 1999

Le 2 mars 2020, pendant la séance publique de la Commission concernant le renouvellement du permis de BWXT Nuclear Energy Canada Inc. (BWXT), un intervenant, l’Ontario Clean Energy Alliance, a dit qu’il ne pouvait pas trouver des renseignements sur l’explosion qui s’est produite à l’installation de Toronto de GE Canada (GE) en 1999. Le personnel de la CCSN a trouvé qu’il y a eu deux événements liés à l’hydrogène en 1999 à l’installation de production de combustible située au 1025, avenue Lansdowne, à Toronto. À ce moment, l’installation était exploitée par GE Canada en vertu d’un permis délivré par la Commission de contrôle de l’énergie atomique (CCEA).

Événement 1

Le premier événement s’est produit en août 1999Note de bas de page 1 . Une fuite d’hydrogène dans les tubes d’hydrogène de réserve a causé une surpression et une ventilation dans l’atmosphère. Un employé a déclenché l’alarme d’incendie lorsqu’il a constaté la fuite, et le service d’incendie a fait évacuer la zone et quelques maisons avoisinantes. L’approvisionnement en hydrogène au bâtiment a été coupé, et la situation a été jugée stable trois heures plus tard. Les résidents ont pu retourner chez eux. Des réservoirs à tubes d’hydrogène ont été transportés sur le site, utilisés puis enlevés.

Avant de redémarrer l’installation, la CCEA et la Technical Standards and Safety Authority (TSSA) ont exigé que GE prenne les mesures suivantes :

  • vérifier que les conduites d’hydrogène et d’azote sont sécuritaires et aptes à l’utilisation
  • effectuer une inspection entière des conduites, des joints et des supports
  • effectuer des essais avec la TSSA comme témoin
  • préparer des plans de mise à niveau de son système

GE devait aussi apporter des améliorations à ses programmes de protection-incendie et d’entretien préventif, et mettre à niveau son système d’hydrogène. Le personnel de la CCSN avait examiné la demande présentée par GE pour son système de liquide cryogénique d’hydrogène.

Événement 2

En décembre 1999, GE a signalé qu’une explosion d’hydrogène s’était produite lorsqu’un travailleur soudait de la tuyauterie à la fournaise 4. Le travailleur a subi des blessures mineures, y compris une coupure mineure à la main droite, un bleu sur le côté du visage et un tintement d’oreilles. Selon le rapport d’enquêteNote de bas de page 2 Note de bas de page 3, de l’hydrogène gazeux piégé à l’intérieur d’un compteur a entraîné l’explosion.

En 2000, GE a remplacé son système de gaz haute pression par un système de liquide cryogénique d’hydrogène. À l’heure actuelle, BWXT se sert d’un système de liquide cryogénique d’hydrogène homologué et inspecté par la TSSANote de bas de page 4. La TSSA et la CCSN ont toutes deux examiné le système et déterminé qu’il était conforme aux codes et aux normes pertinentes et donc sécuritaire pour les résidents aux alentours de l’installation de Toronto de BWXT.

Pour en savoir plus, contactez cnsc.info.ccsn@canada.ca.

Références (disponibles sur demande)

Notes de bas de page

Note de bas de page 1

Présentation de GE Canada Nuclear Products sur la fuite d’hydrogène en août 1999.

Retour à la référence de la note de bas de page 1 referrer

Note de bas de page 2

Télécopie envoyée par le ministère du Travail de l’Ontario au personnel de la CCSN au sujet de l’accident de décembre 1999 à GE Canada.

Retour à la référence de la note de bas de page 2 referrer

Note de bas de page 3

Rapport sommaire sur l’explosion d’hydrogène à l’installation de Toronto de GE Canada.

Retour à la référence de la note de bas de page 3 referrer

Note de bas de page 4

Certificat d’inspection en vertu de la Loi sur les normes techniques et la sécurité et Règlement sur les chaudières et les appareils sous pression de l’Ontario pour BWXT Nuclear Energy Canada, 1025, avenue Lansdowne, Toronto (Ontario), M6H 3Z6.

Retour à la référence de la note de bas de page 4 referrer

Dernière mise à jour :