Preuve de la vulnérabilité des enfants aux rayonnements dans le cadre d'événements à caractère radiologique/nucléaire et considérations en matière d'intervention d'urgence

Résumé du document technique pour :
L'atelier sur la vulnérabilité des enfants aux rayonnements dans le cadre d'événements à caractère radiologique/nucléaire (parties intéressées du gouvernement fédéral, y compris Santé Canada et le Centre des sciences pour la sécurité)
Ottawa (Ontario)
1er juin 2010

Préparé par :
Rachel Lane, Pascale Reinhardt et Patsy Thompson
Commission canadienne de sûreté nucléaire
Ottawa (Ontario), Canada

Résumé

Des organisations internationales telles que l'Agence internationale de l'énergie atomique, le Comité scientifique des Nations Unies pour l'étude des effets des rayonnements ionisants et l'Organisation mondiale de la Santé, en collaboration avec des comités d'experts comme le Comité sur les effets biologiques des rayonnements ionisants et le Committee on Medical Aspects of Radiation in the Environment, ont évalué les effets des rayonnements sur de vastes populations exposées (accident de Tchernobyl et bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki), sur des travailleurs du secteur nucléaire et sur des gens vivant près d'installations nucléaires. Les expositions in utero et pendant l'enfance à des niveaux de rayonnement ionisant allant de modérés à élevés, comme lors des bombardements atomiques au Japon, ou les expositions résultant de radiothérapies, sont des causes établies de leucémie et de cancer solide. Toutefois, il n'existe aucune donnée probante sur l'augmentation du nombre de cancers solides (excluant les cancers de la thyroïde) ou de cas de leucémie chez les enfants de Tchernobyl, ni aucun lien manifeste entre l'exposition des travailleurs aux rayonnements et les cas de leucémie chez leurs enfants, ou encore, en présence de grappes de cas de leucémie autour de centrales nucléaires. De plus, il n'a pas été possible de prouver les effets héréditaires des rayonnements dans les populations humaines. Conformément aux lignes directrices internationales, la CCSN recommande d'optimiser les stratégies de protection de manière à réduire les doses de rayonnements auxquelles les enfants sont exposés. L'élaboration de scénarios crédibles d'événements radiologiques/nucléaires aiderait à cerner les des sources probables de radioactivité et les voies d'exposition chez les enfants. De tels scénarios devraient ensuite servir à déterminer les stratégies de protection appropriées aux enfants.

Consulter l'article publié dans le revue Radiation Protection Dosimetry (2010) (PDF) (Disponible on anglais seulement)

Dernière mise à jour :