Trousse des médias : Installation de gestion des déchets près de la surface

Sur cette page

Au sujet du projet proposé

Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) cherchent à obtenir un permis de construction d’un monticule artificiel appelé installation de gestion des déchets près de la surface (IGDPS) pour le stockage définitif des déchets radioactifs de faible activité sur le site des Laboratoires de Chalk River (LCR) à Deep River (Ontario). Les déchets radioactifs de faible activité comprennent des matériaux de construction, de la terre et de l’équipement qui ont été contaminés pendant les opérations (comme des couvre-chaussures et vêtements de protection, des chiffons, des vadrouilles, des équipements et des outils).

L’IGDPS proposée serait un monticule aménagé près de la surface du sol, composé de multiples cellules ayant chacune un revêtement au fond et une couverture, ainsi que des systèmes de collecte du lixiviat, de détection des fuites et de surveillance du milieu environnant. Une couverture finale serait placée sur chaque cellule une fois entièrement remplie. La capacité totale pour la phase 1 (cellules 1 à 6) est de 525 000 m3, et celle pour la phase 2 (cellules 7 à 10) est de 475 000 m3, donnant à l’IGDPS une capacité totale de 1 million m3. La durée de vie prévue de l’IGDPS serait d’au moins 50 ans.

Le projet comprendrait également :

  • une usine de traitement des eaux usées
  • des infrastructures de soutien, notamment :
    • des systèmes de sécurité pour surveiller les entrées et les sorties
    • des stations de nettoyage des roues des camions, de surveillance des véhicules et de pesée
    • des postes de travail et des vestiaires, des roulottes de chantier et des conteneurs maritimes ou des tentes pour l’entreposage des matériaux de construction

Processus d’autorisation et de réglementation

La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) a réalisé une évaluation technique de l’environnement et de la demande de permis pour le projet. Tout au long du processus d’évaluation environnementale, des commentaires et des questions ont été reçus de Nations et communautés autochtones, de groupes environnementaux, d’autres groupes d’intérêts spéciaux et de membres du public.

Le personnel de la CCSN a terminé une évaluation exhaustive et rigoureuse de la demande en fonction de toutes les exigences réglementaires, dont les suivantes :

  • Législation sur l’évaluation environnementale : Les LNC doivent démontrer que l’IGDPS proposée serait sûre pour l’environnement et le public, tant aujourd’hui que tout au long de son cycle de vie. Le projet ne peut aller de l’avant sans que la Commission soit convaincue qu’il peut être réalisé de façon sécuritaire.
  • Mobilisation du public : La mobilisation du public permet à la CCSN d’obtenir de précieux renseignements, d’entendre les préoccupations et de répondre aux questions sur les projets proposés, ce qui permet de réaliser un examen mieux éclairé.
  • Autorisation, audiences de la Commission et conformité : Les experts de la CCSN examinent les demandes de permis en fonction des exigences réglementaires, et veillent au respect de la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires. La CCSN utilise cette expertise technique pour formuler des recommandations à la Commission indépendante.
  • Consultation des Autochtones : Depuis le début de l’examen du projet d’IGDPS en 2016, la CCSN a réalisé de nombreuses activités de consultation et de mobilisation auprès des Nations et communautés autochtones concernées. La CCSN continuera de travailler et de tisser des liens avec ces dernières pendant toute la durée du processus de réglementation du projet d’IGDPS.
  • Surveillance environnementale : La CCSN répond directement aux préoccupations relatives à la rivière des Outaouais et au projet d’IGDPS. Plus de 50 experts scientifiques et techniques spécialisés, dont des géoscientifiques et des ingénieurs des structures – à la CCSN et dans l’ensemble du gouvernement – ont examiné attentivement tous les détails de la proposition. Cet examen consistait à analyser les matériaux de protection proposés, à étudier l’écoulement des eaux et à évaluer l’intégrité structurale afin de s’assurer que le projet d’IGDPS respecte les normes rigoureuses du Canada en matière de protection des personnes et de l’environnement.

Chronologie des étapes clés

  • 5 mai 2016 : Début de l’évaluation environnementale.
  • 31 mars 2017 : Les LNC soumettent la demande de permis et la CCSN débute son examen.
  • 9 avril 2020 : L’équipe d’examen de la CCSN termine l’examen technique de l’ébauche révisée de l’énoncé des incidences environnementales (EIE).
  • 28 mai 2021 : Les LNC soumettent l’EIE définitif.
  • 2 juillet 2021 : La CCSN termine l’examen de l’EIE définitif.
  • 8 juillet 2021 : La CCSN estime que toute la documentation liée à l’évaluation environnementale et la demande de permis est acceptable.
  • Présent (de février à mai 2022) :
    • La Partie 1 d’une audience en 2 parties aura lieu le 22 février 2022, pendant laquelle la Commission examinera la demande des LNC visant à modifier leur permis pour le site des Laboratoires de Chalk River afin de pouvoir y construire une IGDPS.
    • La Partie 2 de l’audience, qui commencera le 31 mai 2022, sera consacrée aux interventions du public, des parties intéressées et des Nations et communautés autochtones.
  • Automne 2022 (calendrier exact à déterminer) : La décision de la Commission sera diffusée publiquement.

Rôles de la CCSN et de la Commission à l’égard de l’autorisation des projets nucléaires

CNSC

Le rôle de la CCSN est de s’assurer que la méthode choisie pour le stockage définitif des déchets ne pose pas de risque pour le public ou l’environnement. La CCSN examinera et évaluera minutieusement la proposition des LNC et permettra au projet d’aller de l’avant seulement si elle est convaincue qu’il est sécuritaire pour le public et l’environnement.

Le personnel de la CCSN doit examiner suffisamment de preuves démontrant que les activités à l’IGDPS n’entraîneront pas d’effets négatifs importants sur l’environnement, et ce, avant que la Commission ne puisse aller de l’avant avec sa décision. La CCSN rendra cette information disponible dans des documents à l’intention des commissaires avant la Partie 1 de l’audience publique en 2 parties.

Commission

La Commission rend des décisions indépendantes, équitables et transparentes sur l’autorisation des activités liées au nucléaire. Seuls les commissaires peuvent rendre des décisions, ce qu’ils font en tenant compte de toutes les preuves présentées lors d’un processus d’audience.

Faits saillants

Projet

  • Les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) cherchent à obtenir un permis de construction d’une installation de gestion des déchets près de la surface (IGDPS) pour le stockage définitif des déchets radioactifs de faible activité sur le site des Laboratoires de Chalk River (LCR) à Deep River (Ontario).

Processus

  • La CCSN a réalisé une évaluation technique environnementale et de la demande de permis pour le projet, ce qui a mené à l’organisation d’une audience publique en 2 parties à venir prochainement.
  • La première partie de l’audience aura lieu le 22 février 2022 en mode virtuel. Les participants comprendront le personnel de la CCSN ainsi que des LNC, qui feront des présentations sur le rapport d’évaluation environnementale définitif et la demande de permis pour le projet proposé. Ce sera pour les commissaires la première occasion de leur poser des questions.
  • Les interventions du public et des Nations et communautés autochtones seront entendues à la deuxième partie de l’audience de la Commission sur l’IGDPS, qui commencera le 31 mai 2022.
    • Plus de 190 000 $ d’aide financière ont été approuvés pour 11 demandeurs par l’intermédiaire du Programme de financement des participants, qui aide les Nations et communautés autochtones, les membres du public et les parties intéressées à examiner l’évaluation environnementale et la demande de permis, ainsi qu’à participer au processus d’audience de la Commission.
  • Après l’audience en 2 parties, les commissaires étudieront l’information reçue, les interventions et toute l’information supplémentaire qu’ils auront demandée afin de pouvoir rendre une décision d’autorisation. Le personnel de la CCSN ne recommandera à la Commission de rendre une décision en faveur de la demande que s’il est convaincu que le fondement technique permettra l’exploitation sécuritaire de l’installation et que le public et l’environnement continueront d’être protégés. Un permis sera seulement délivré si la Commission détermine qu’il est sécuritaire d’en accorder un.

Sensibilisation et mobilisation

  • La CCSN mobilise les collectivités locales à l’égard de l’IGDPS depuis 2016 au moyen de périodes de commentaires officielles sur le processus d’évaluation environnementale, de la diffusion de faits sur notre site Web, de séances portes ouvertes à Deep River, Pembroke et Sheenboro, ainsi que de la tenue de 11 webinaires sur divers aspects du projet.
  • Le personnel de la CCSN continue d’encourager le public, les parties intéressées et les Nations et communautés autochtones à se faire entendre à chaque étape du processus. Ces personnes et groupes auront bientôt l’occasion de soumettre une intervention en vue de l’audience publique de la Commission qui commencera le 31 mai 2022.
    • Les interventions écrites et orales pour l’audience doivent être remises au plus tard le 11 avril 2022.
    • Les informations et les présentations supplémentaires à l’appui des interventions doivent être remises au plus tard le 24 mai 2022.
Aperçu des différents types d’activités de mobilisation réalisées par la CCSN depuis 2016. Version textuelle ci-après.
Version textuelle

Activités de la CCSN pour sensibiliser et mobiliser le public

  • Financement des participants : 794 782,15 $
  • Envois postaux : Plus de 50 000
  • Interactions avec le public : Plus de 40
  • Webinaires : 11
  • Bulletins de projet : 4
  • Séances d’information, portes ouvertes, réunions : Plus de 20

Ressources supplémentaires

Personne-ressource pour les médias

Kim Cunningham
Relations avec les médias
Commission canadienne de sûreté nucléaire
613-996-6860
mediarelations-relationsmedias@cnsc-ccsn.gc.ca

Dernière mise à jour :