Défi Synergy 2021 : Mettre à l’épreuve la cybersécurité et l’intervention en cas d’urgence nucléaire

Défi Synergy 2021

Les 6 et 7 octobre 2021, plus de 80 employés de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) ont participé au Défi Synergy. Dirigé par Énergie Nouveau-Brunswick (Énergie NB) et le gouvernement du Nouveau-Brunswick, l’exercice a mis à l’épreuve la capacité de la centrale nucléaire de Point Lepreau, des premiers intervenants et des municipalités, ainsi que des organismes provinciaux, fédéraux et mêmes internationaux à répondre à une urgence nucléaire. Plus de 1 000 personnes ont participé à cet exercice simulé d’intervention en cas d’urgence nucléaire et de rétablissement.

Le Défi Synergy 2021 comprenait un incident de cybersécurité afin de démontrer la capacité collective des organisations à gérer une menace de cette nature. Ce type d’incident a été simulé pour donner suite aux recommandations de la mission d’examen de la préparation aux situations d’urgence (EPREV) 2019 de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA). De plus, pour mieux respecter les engagements découlant de cette mission, le fédéral a participé plus largement à l’exercice : plus de 40 organismes gouvernementaux ont participé, renforçant ainsi la communication entre eux et le rôle des grands décideurs.

Avec des experts qui travaillent partout au pays, la CCSN répond aux urgences et aux exercices de simulation et les surveille à partir de son centre des mesures d’urgence physique, ainsi qu’en virtuel, à l’aide de logiciels spécialisés et conviviaux qui lui permettent d’être souple, de s’adapter et de collaborer. Le rôle de la CCSN pendant un exercice de simulation comme le Défi Synergy est de contribuer au scénario, afin de pouvoir valider les plans et procédures d’urgence en vigueur, de démontrer les améliorations apportées aux capacités technologiques, et de mettre à exécution des stratégies d’intervention en cas d’urgence nucléaire et de rétablissement aux niveaux municipal, provincial et fédéral. Enfin, l’organisme de réglementation joue un rôle essentiel dans l’évaluation après l’exercice.

L’équipe d’évaluation de la CCSN comprend des inspecteurs qui travaillent à la centrale nucléaire de Point Lepreau ainsi qu’un groupe diversifié d’experts qui se réunissent virtuellement pour évaluer les activités globales d’intervention et de rétablissement, y compris l’interconnectivité entre tous les joueurs et niveaux. La CCSN contribue aussi au rapport d’évaluation définitif, qui décrit l’évaluation ainsi que les améliorations recommandées. Énergie NB est responsable du rapport définitif, qu’elle affichera sur son site Web aux fins de transparence.

« Dans le cas peu probable d’un incident nucléaire, la CCSN mobiliserait son personnel chevronné afin qu’il contribue aux efforts d’intervention d’urgence. Les exercices d’urgence comme le Défi Synergy 2021 sont essentiels pour tester, valider et améliorer continuellement nos plans et procédures d’urgence, et ils jouent un rôle important dans le renforcement de la confiance du public alors que nous travaillons à réduire les risques pour lui et pour l’environnement. » – Elaine Kanasewich, directrice, Division des programmes de gestion des urgences, CCSN.

La grande priorité de la CCSN est de veiller à la sûreté et la sécurité des personnes et de l’environnement. C’est pour cette raison qu’elle exige que ses titulaires de permis respectent des exigences réglementaires strictes, fassent des formations rigoureuses et réalisent régulièrement des exercices de sécurité pour qu’ils soient prêts à répondre à une urgence. Toutes les centrales nucléaires au Canada doivent aussi organiser des exercices d’urgence complets tous les 3 ans.

Voulez-vous en apprendre plus sur la préparation et l’intervention relatives aux urgences nucléaires? Visitez la Gestion des urgences et sécurité nucléaire.

Dernière mise à jour :