Les organismes de réglementation efficaces n’entravent pas l’innovation

L’organisme de réglementation nucléaire du Canada protège les gens contre le risque sans faire obstacle au progrès.

En cette ère d’innovation rapide, la réglementation de l’énergie et des matières nucléaires pour préserver la santé, la sûreté et la sécurité, et protéger l’environnement signifie que la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) est plus importante que jamais. Rumina Velshi, présidente et première dirigeante, nous en dit plus long.

Le nucléaire est-il un choix viable pour permettre au Canada d’atteindre ses cibles de carboneutralité d’ici 2050?

Ce sujet suscite bel et bien de l’intérêt, y compris à la COP26. On commence à comprendre que pour atteindre nos objectifs de carboneutralité, il faudra compter encore plus sur le nucléaire. Au Canada, des rapports prévoient que la capacité nucléaire installée du pays augmentera beaucoup. Quelle que soit l’ampleur de cette augmentation, nous savons que le secteur nucléaire de demain sera bien différent de celui d’aujourd’hui, alors que le Canada poursuit ses objectifs de carboneutralité. C’est un défi de taille, mais non moins passionnant.

Les organismes de réglementation sont réputés pour créer des obstacles. La CCSN empêche-t-elle l’innovation?

La CCSN est favorable à l’innovation. Notre rôle est clair : nous devons être prêts pour les solutions novatrices et nous montrer ouverts, sans jamais oublier notre engagement envers la sûreté et la sécurité. Nous ne compromettrons jamais la sûreté. Notre rôle est de protéger les gens contre le risque, et non de faire obstacle au progrès.

Comme l’innovation se produit plus rapidement que le changement, que fait la CCSN pour se préparer à réglementer?

Nous surveillons de près les tendances du rôle futur de l’énergie nucléaire. Cela nous permet d’être prêts à réglementer efficacement les nouvelles technologies, comme les petits réacteurs modulaires, tout en vérifiant que les titulaires de permis respectent la réglementation rigoureuse établie par la CCSN. Nous savons que les innovateurs veulent déployer rapidement leurs technologies puisque les enjeux sont de taille, comme les changements climatiques et la sécurité énergétique. Pour suivre le rythme, nous avons modernisé notre cadre de réglementation afin qu’il soit axé sur le rendement au lieu d’être prescriptif. Les concepteurs de technologies peuvent ainsi se familiariser avec nos processus d’autorisation et de réglementation. De plus, en se soumettant à nos examens de la conception avant l’autorisation, ils obtiennent rapidement de la rétroaction sur la conformité de leur conception et de leurs processus avec les exigences canadiennes.

Alors que des pays se tournent vers le nucléaire comme solution aux changements climatiques, comment faut-il se préparer à l’échelle mondiale?

Si les prévisions quant au nombre de nouvelles centrales nucléaires deviennent réalité, nous devrons disposer d’un cadre international moderne pour la gouvernance, la collaboration et le soutien technique. Il s’agit du meilleur moyen d’assurer le développement et le déploiement sécuritaires et efficaces des technologies nucléaires novatrices dans le monde. Je suis d’ailleurs présidente de la Commission sur les normes de sûreté de l’Agence internationale de l’énergie atomique, un organisme international chargé d’établir les normes liées au nucléaire, au rayonnement, à la sécurité du transport et des déchets, et à la préparation et l’intervention en cas d’urgence. Je peux donc vous dire avec certitude que tous les pays ont la sûreté nucléaire comme objectif. Il reste beaucoup à faire, et la CCSN est prête à appuyer l’innovation au moyen de l’harmonisation mondiale.

Comment les Canadiens peuvent-ils participer?

La CCSN est vouée à la transparence et l’établissement d’une saine culture de sûreté. Les séances de la Commission sont entièrement accessibles au public. En fait, nous encourageons tous ceux qui sont intéressés à regarder les webdiffusions en direct, à participer à nos séances d’information (virtuelles et en personne) et à en apprendre plus sur ce que nous faisons en consultant notre site Web et en nous suivant sur les médias sociaux.

La confiance du public est cruciale. Nous voulons et avons besoin que les Canadiens aient confiance en nos gestes et décisions qui tiennent les travailleurs, l’environnement et le public en sécurité. Nous continuons de chercher des moyens de renforcer cette confiance tout en faisant progresser la réconciliation avec les Nations et communautés autochtones. Pour nous, l’établissement de la confiance est aussi important que les compétences techniques.

Aimeriez-vous ajouter quelque chose à vos propos?

Ce secteur fait partie de nos vies depuis des décennies. Il offre aux Canadiens toute une gamme de services, comme les traitements contre le cancer et la production d’électricité. Mais rien de cela ne serait possible sans la sûreté. La CCSN surveille l’application de chaque technologie nucléaire utilisée actuellement au Canada, et elle appliquera cette même rigueur et vigilance à la réglementation des nouvelles technologies. La Commission approuvera un projet seulement si elle est convaincue qu’il est sécuritaire pour le public et l’environnement. Nous ne compromettrons jamais la sûreté.

Cet article est rédigé pour la campagne Canada’s Nuclear Future d'Innovating Canada (en anglais seulement).

Dernière mise à jour :