Au cœur du réacteur : les tubes de force

À l’intérieur de chaque réacteur nucléaire CANDU au Canada se trouvent plusieurs centaines de canaux de combustible. Chaque canal comprend un tube de force, un tube de calandre, des raccords d’extrémité et des espaceurs.

Les tubes de force constituent le cœur du réacteur. Ils sont conçus pour contenir les grappes de combustible et le caloporteur primaire (eau) dans un réacteur.

­Durant l’exploitation normale d’une centrale nucléaire, les tubes de force sont exposés à des températures élevées, une forte pression et un rayonnement intense, ce qui peut causer leur détérioration. Comme tout autre appareil, les pièces doivent être testées, entretenues et remplacées au fil du temps.

Les opérateurs de centrales nucléaires, qui sont accrédités par la CCSN, sont tenus de faire un suivi régulier de l’état des tubes de force pour s’assurer qu’ils sont conformes aux normes opérationnelles. Les points principaux à surveiller dans un tube de force sont les changements subtils de la forme, la condition des matériaux et la présence de défauts. La surveillance de ces points est effectuée au moyen d’inspections et d’évaluations périodiques par le titulaire de permis, et celles-ci sont suivies d’un examen indépendant par la CCSN.

Les tubes de force ont été spécialement conçus pour résister à l’usure opérationnelle, mais ils subissent l’usure du temps. Les programmes de gestion du vieillissement des tubes de force sont donc essentiels à l’exploitation sûre et continue des centrales nucléaires.

Les titulaires de permis doivent avoir une compréhension claire de l’impact du vieillissement sur les tubes de force. Pour ce faire, ils ont recours à des recherches approfondies et à des essais, et élaborent des modèles.

Les titulaires de permis doivent réaliser des inspections et montrer, à la satisfaction de la CCSN, que les tubes de force seront en mesure de continuer de fonctionner en toute sécurité à l’avenir. Tous les deux ou trois ans, les tubes de force doivent faire l’objet d’inspections. Les titulaires de permis se servent des résultats d’inspection pour effectuer une modélisation et une prédiction approfondies de l’aptitude fonctionnelle des tubes de force. Les titulaires de permis doivent fournir à la CCSN leurs plans d’inspection périodique.

En tant qu’organisme de réglementation nucléaire du Canada, la CCSN veille à assurer une surveillance rigoureuse et complète. Son personnel analyse et évalue les données fournies par les titulaires de permis pour confirmer que les tubes de force sont conformes aux normes opérationnelles.

À l’intérieur de chaque réacteur nucléaire CANDU au Canada se trouvent plusieurs centaines de canaux de combustible. Chaque canal de combustible est constitué de différentes parties. À chaque extrémité des tubes de force se trouvent les raccords d’extrémité. Les tubes de force contiennent les grappes de combustible qui servent à produire de la chaleur, ainsi que le caloporteur. À l’extérieur du tube de force se trouve le tube de calandre qui est séparé du tube de force par de nombreux séparateurs.

À l’intérieur de chaque réacteur nucléaire CANDU au Canada se trouvent plusieurs centaines de canaux de combustible. Chaque canal de combustible est constitué de différentes parties. À chaque extrémité des tubes de force se trouvent les raccords d’extrémité. Les tubes de force contiennent les grappes de combustible qui servent à produire de la chaleur, ainsi que le caloporteur. À l’extérieur du tube de force se trouve le tube de calandre qui est séparé du tube de force par de nombreux séparateurs.

Regardez la vidéo

Liens connexes

Dernière mise à jour :