REGDOC-2.3.2 : Gestion des accidents : Équivalent textuel

Figure 1

Ce diagramme constitue une représentation graphique des liens entre la gestion des accidents et la préparation aux situations d'urgence.

Il y a cinq cercles concentriques, et chacun représente l'état de la centrale et le niveau de défense en profondeur.  Les cercles sont représentés comme suit :

  • Le niveau 1 (le cercle du centre) représente l'exploitation normale. Les manuels d'exploitation (ME) sont utilisés pour les interventions opérationnelles.
  • Le niveau 2 (le deuxième cercle) représente les incidents de fonctionnement prévus (IFP). Soit les ME ou les procédures d'exploitation d'urgence (PEU) peuvent être utilisés pour l'intervention opérationnelle.
  • Le niveau 3 (le troisième cercle) représente les accidents de dimensionnement (AD). Les PEU sont utilisées pour l'intervention opérationnelle. On peut avoir recours à l'intervention d'urgence (IU) sur le site à partir de ce niveau d'intervention.
  • Les niveaux 4 et 5 (les quatrième et cinquième cercles) représentent les accidents hors dimensionnement (AHD), notamment les accidents graves. La transition des PEU aux Lignes directrices pour la gestion des accidents graves (LDGAG) est utilisée pour l'intervention opérationnelle. L'IU hors site peut être utilisée à ces niveaux en plus de l'IU sur le site.

Le diagramme comporte également deux carrés qui présentent les barrières physiques et procédurales contre le rejet de produits de fission.

Les barrières physiques contre le rejet de produits de fission englobent ce qui suit :

  • la matrice du combustible;
  • la gaine du combustible;
  • l'enveloppe sous pression du caloporteur du réacteur;
  • le confinement;
  • la zone d'exclusion.

Les barrières procédurales englobent ce qui suit :

  • les manuels d'exploitation (ME);
  • les procédures d'exploitation d'urgence (PEU);
  • les lignes directrices pour la gestion des accidents graves (LDGAG).

De plus, ce diagramme comporte un résumé de l'objectif du programme intégré de gestion des accidents (REGDOC-2.3.2) et un résumé du programme de préparation aux situations d'urgence (REGDOC-2.10.1). Les flèches situées entre les deux programmes représentent le fait que les programmes se complètent, se soutiennent et interagissent entre eux.

Le programme intégré de gestion des accidents (REGDOC-2.3.2) est utilisé pour :

  • éviter que l'accident ne dégénère;
  • mettre fin à la progression de l'accident;
  • maintenir les barrières contre les produits de fission;
  • réduire le plus possible les rejets radioactifs;
  • arriver à un état stable et sûr à long terme.

Le programme de préparation aux situations d'urgence (REGDOC-2.10.1) est utilisé pour :

  • planifier les mesures d'intervention;
  • maintenir le niveau de préparation aux interventions;
  • intervenir pour protéger les travailleurs, le public et l'environnement;
  • intervenir pour soutenir la gestion des accidents;
  • tenir les autorités hors site au courant;
  • planifier et exécuter les activités de récupération;
  • mettre à l'épreuve les mesures de mise en œuvre.

Retour au Figure 1

Figure 2

Ce diagramme consiste en une grille qui est approximativement alignée par état de la centrale. Pour chaque état de la centrale, l'objectif, la stratégie, le niveau de défense en profondeur, les moyens de contrôle, l'analyse, les procédures et les options d'intervention sont énumérés.

Pour l'état de la centrale correspondant à exploitation normale :

  • l'objectif est la prévention du fonctionnement anormal;
  • la stratégie est la prévention;
  • la défense en profondeur est de niveau 1;
  • les moyens de contrôle sont les systèmes fonctionnels;
  • l'analyse est les analyses de la conception;
  • les procédures sont les manuels d'exploitation;
  • l'intervention englobe le fonctionnement normal des systèmes, le rendement humain et organisationnel et la salle de commande principale et salle de commande auxiliaire.

Pour l'état de la centrale correspondant à incidents de fonctionnement imprévus :

  • l'objectif est le contrôle du fonctionnement anormal;
  • la stratégie est la prévention;
  • la défense en profondeur est de niveau 2;
  • les moyens de contrôle sont les systèmes fonctionnels et les systèmes de contrôle et de protection;
  • l'analyse est les analyses déterministes de la sûreté;
  • les procédures sont les manuels d'exploitation et les procédures d'exploitation d'urgence;
  • l'intervention englobe le fonctionnement normal des systèmes, le rendement humain et organisationnel et la salle de commande principale et salle de commande auxiliaire;
  • on pourrait utiliser un programme intégré de gestion des accidents.

Pour l'état de la centrale correspondant à accidents de dimensionnement :

  • l'objectif est le contrôle des accidents de dimensionnement;
  • la stratégie est la prévention et l'atténuation;
  • la défense en profondeur est de niveau 3;
  • les moyens de contrôle englobent lessystèmes fonctionnels, les systèmes de contrôle et de protection et les systèmes techniques de sûreté et interventions des opérateurs;
  • l'analyse englobe les analyses déterministes de la sûreté et les études probabilistes;
  • les procédures englobent les procédures d'exploitation d'urgence et les plans et procédures d'intervention d'urgence;
  • l'intervention englobe le rendement humain et organisationnel, la salle de commande principale et salle de commande auxiliaire, les mesures d'intervention d'urgence sur le site, le soutien technique interne / soutien d'urgence interne et les caractéristiques techniques de sûreté;
  • on utilise le programme intégré de gestion des accidents et le programme de préparation aux situations d'urgence.

Pour l'état de la centrale correspondant à accidents hors dimensionnement – cœur intact ou présentant des dommages limités :

  • l'objectif est le contrôle des dommages au cœur pour éviter un accident grave;
  • la stratégie est la prévention et l'atténuation;
  • la défense en profondeur est de niveau 4;
  • les moyens de contrôle englobent les systèmes fonctionnels, les systèmes de contrôle et de protection, les systèmes techniques de sûreté et interventions des opérateurs et les caractéristiques de conception complémentaires;
  • l'analyse englobe les analyses déterministes de la sûreté et les études probabilistes;
  • les procédures englobent les procédures d'exploitation d'urgence et les plans et procédures d'intervention d'urgence;
  • l'intervention englobe le rendement humain et organisationnel, la salle de commande principale et salle de commande auxiliaire, les mesures d'intervention d'urgence sur le site, le soutien technique interne / soutien d'urgence interne, le soutien d'urgence externe, les caractéristiques techniques de sûreté et le confinement et caractéristiques de conception;
  • on utilise le programme intégré de gestion des accidents et le programme de préparation aux situations d'urgence.

Pour l'état de la centrale correspondant à accidents hors dimensionnement – accidents graves :

  • l'objectif est mesures d'atténuation pour confiner les matières radioactives;
  • la stratégie est l'atténuation;
  • la défense en profondeur est de niveau 4 ou de niveau 5;
  • les moyens de contrôle englobent les systèmes fonctionnels, les systèmes de contrôle et de protection, les systèmes techniques de sûreté et interventions des opérateurs et les caractéristiques de conception complémentaires;
  • l'analyse englobe les analyses déterministes de la sûreté et les études probabilistes;
  • les procédures sont les lignes directrices pour la gestion des accidents graves;
  • l'intervention englobe le rendement humain et organisationnel, la salle de commande principale et salle de commande auxiliaire, les mesures d'intervention d'urgence sur le site, le soutien technique interne / soutien d'urgence interne, le confinement et caractéristiques de conception, le soutien d'urgence externe et les mesures d'intervention d'urgence hors site;
  • on utilise le programme intégré de gestion des accidents et le programme de préparation aux situations d'urgence.

Pour l'état de la centrale correspondant à conditions post-accidentelles :

  • l'objectif est l'atténuation des conséquences radiologiques;
  • la stratégie est l'atténuation;
  • la défense en profondeur est de niveau 4 ou de niveau 5;
  • les moyens de contrôle sont la surveillance protection hors site;
  • l'analyse englobe les études probabilistes;
  • les procédures sont les lignes directrices pour la gestion des accidents graves;
  • l'intervention englobe le rendement humain et organisationnel, la salle de commande principale et salle de commande auxiliaire, les mesures d'intervention d'urgence sur le site, le soutien technique interne / soutien d'urgence interne, le soutien d'urgence externe et les mesures d'intervention d'urgence hors site;
  • on utilise le programme intégré de gestion des accidents et le programme de préparation aux situations d'urgence.

Retour au Figure 2

Dernière mise à jour :