Deuxième séminaire international sur les méthodes probabilistes pour les applications nucléaires

Photo de la colline parlementaire à Ottawa

Ottawa (Ontario), Canada

Les 25 et 26 octobre 2017

Le séminaire, organisé par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) en collaboration avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (AEIA), permet aux experts d’organismes de réglementation, de services publics et d’universités de communiquer des renseignements techniques sur l’application pratique des méthodes probabilistes servant à évaluer les composants des centrales nucléaires.

Déroulement du séminaire

À l’heure actuelle, on invite les personnes intéressées à faire des présentations sur l’application des méthodes probabilistes au sein de l’industrie nucléaire. Plusieurs présentations seront données et suivies de discussions, en fonction des thèmes énumérés ci-dessous. Durant les deux jours, il y aura environ 16 présentations qui seront suivies d’une discussion ouverte. Voici quelques suggestions de sujets de discussion :

  • mécanique de fissuration probabiliste
  • protection contre la fissuration probabiliste
  • méthodes probabilistes relatives aux fuites avant rupture
  • analyse de l’incertitude
  • perfectionnement des distributions de paramètres d’entrée
  • évaluations tenant compte du risque
  • acceptation de la réglementation relative aux évaluations probabilistes
  • développement de logiciels de modélisation probabiliste

Renseignements sur le séminaire

Les analyses déterministes, qui comprennent une évaluation des effets de la dégradation possible induite par l’exploitation des composants des systèmes sous pression des centrales nucléaires, peuvent mener à des conclusions conservatrices. Par conséquent, dans l’industrie nucléaire, on s’intéresse de plus en plus au recours à des méthodes probabilistes d’évaluation des risques de défaillance des composants. À l’heure actuelle, toutefois, aucune méthode d’évaluation particulière n’a été reconnue par la majorité des parties intéressées. Ce séminaire donne donc l’occasion de communiquer l’information et l’expérience liées à l’utilisation de diverses méthodes d’évaluation probabiliste.

Il s’agit du deuxième séminaire organisé par la CCSN à ce sujet. Le premier a eu lieu en octobre 2013 et a permis de réunir des participants provenant de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de la Finlande, de la Roumanie, de la République tchèque et de la Suisse.

Invitation à présenter des exposés

Les participants qui souhaitent faire des présentations doivent soumettre un résumé (de 200 à 400 mots). Tous les résumés doivent être présentés d’ici le 31 juillet 2017. (Remarque : Tous les résumés et descriptions étoffées présentés par courriel doivent être rédigés dans Microsoft Word, en respectant la police « Times New Roman » et la taille de la police 11.)

Le comité organisateur examinera les résumés et informera les auteurs de sa décision d’ici le 15 août 2017. Les auteurs dont les présentations auront été acceptées devront transmettre par courriel la présentation et sa description étoffée avant le 1er octobre 2017. Les présentations ne doivent pas durer plus de 20 minutes.

Lorsque les résumés des présentations auront été acceptés, nous vous transmettrons des formulaires de transfert du droit d’auteur qui devront être remis en même temps que la présentation définitive.

Suggestion : Après le séminaire, les auteurs pourraient envisager de soumettre un rapport détaillé sur le contenu de leur présentation au Journal of Nuclear Engineering and Radiation Science de l’ASME. Le journal pourrait accepter les rapports des présentations faites à l’occasion du deuxième séminaire international sur les méthodes probabilistes pour les applications nucléaires. Pour obtenir davantage de renseignements à cet égard, veuillez consulter le site Web du journal de l’ASME (en anglais seulement). 

Lire la liste des résumés soumis.

Emplacement et hébergement

Le séminaire se tiendra dans la capitale canadienne, soit à Ottawa (Ontario) dans le cadre du 150e anniversaire du Canada. De nombreuses activités s’offriront à vous!

Lieu du séminaire :
Édifice John G. Diefenbaker
111 rue Sussex, Pavillion de Bytown
Ottawa (Ontario)
Canada

Pour obtenir de l’information sur les possibilités d’hébergement et d’activités à Ottawa, veuillez consulter les sites Web suivants :

Tourisme Ottawa
150e anniversaire du Canada

Langue du séminaire et des documents inclus dans le compte rendu

Toutes les présentations et discussions doivent être en anglais. Les présentations seront compilées sur un CD qui sera distribué aux participants à la fin de l’atelier. Elles pourraient également être publiées sur le site Web de la CCSN.

Principales dates à retenir

Date limite pour soumettre les résumés des présentations : le 31 juillet 2017
Envoi des avis d’acceptation aux conférenciers retenus : d’ici le 15 août 2017
Soumission des présentations et de leurs descriptions étoffées : d’ici le 1er octobre 2017
Dernier jour d’inscription au séminaire : le 15 septembre 2017
Envoi du programme du séminaire aux participants par courriel : d’ici le 15 septembre 2017
Tenue du séminaire : les 25 et 26 octobre 2017

Inscription et participation

Le séminaire vise les experts des organismes de réglementation et de leurs organisations de soutien technique, les organismes de recherche, les propriétaires, exploitants, concepteurs et fournisseurs de centrales nucléaires ainsi que les associations de l’industrie.

L’inscription préalable est obligatoire, car les places sont limitées. La participation à l’atelier est gratuite. Chaque participant est responsable d’assumer les frais de voyage et d’hébergement. La date limite d’inscription est le 15 septembre 2017.

Veuillez lire la déclaration de confidentialité avant de remplir ce formulaire. Les champs suivis ’’un astérisque* doivent être remplis. Si vous éprouvez des difficultés avec le formulaire, veuillez communiquer avec nous aux coordonnées ci-dessous.

Le nombre de participants pouvant être accueillis est limité. Il se pourrait donc que les organisateurs de l’atelier limitent la participation.

Détails sur la demande de participation
Souhaitez-vous faire une présentation?

Résumés reçus (en anglais seulement)

Titre Auteur Institution
Approche réglementaire de l’utilisation de la mécanique de fissuration probabiliste aux centrales nucléaires des États-Unis David Alley

 
Nuclear Regulatory Commission des États-Unis, Washington (DC), États-Unis
Perspective réglementaire sur la MPR et les méthodologies axées sur le risque en Suède Björn Brickstad Autorité suédoise de l’énergie nucléaire, Stockholm, Suède
Évolution des méthodes probabilistes à la Nuclear Regulatory Commission des États-Unis Michael L. Benson, Matthew J. Homiack, Patrick A.C. Raynaud et Mark T. Kirk Nuclear Regulatory Commission des États-Unis, Washington (DC), États-Unis
Application de la mécanique de rupture probabiliste aux analyses de la fragilité sismique des systèmes de canalisations Kisaburo Azuma Département de la normalisation et de la recherche en réglementation, Secrétariat de l’Agence japonaise de l’énergie atomique, Tokyo, Japon
Yoshihito Yamaguchi, Jinya Katsuyama et Yinsheng Li Centre de recherché sur la sûreté nucléaire, Agence japonaise de l’énergie atomique, Tokai-mura, Naka-gun, Japon
Lignes directrices sur l’analyse probabiliste de la mécanique de rupture pour les cuves sous pression des réacteurs du Japon Yinsheng Li, Jinya Katsuyama et Koichi Masaki Agence japonaise de l’énergie atomique, Tokai-mura, Naka-gun, Ibaraki-ken, Japon
Méthodes probabilistes efficaces pour l’analyse de la fuite avant rupture Klaus Heckmann et Jürgen Sievers GRS Global Research for Safety, Cologne, Allemagne
Méthode de protection contre la fissuration probabiliste et les critères d’acceptation pour les tubes de force Zr-Nb  des CANDU Douglas Scarth et Leonid Gutkin Kinectrics Inc., Toronto (Ontario), Canada
Danny Mok et Chris Manu Amec Foster Wheeler, Toronto (Ontario), Canada
Fiabilité ciblée comme critère d’acceptation pour la défaillance de composants dans une approche systémique de l’évaluation de l’intégrité structurale nucléaire Michael Martin et Keith Wright Rolls-Royce, Derby, Royaume-Uni
Effet du nombre d’échantillons à prélever sur la fiabilité des composants de réacteur Mahesh D. Pandey Université de Waterloo, Waterloo (Ontario), Canada
Critères d’intégrité structurale et normes d’acceptation du rendement pour les évaluations entièrement probabilistes des tubes de générateur de vapeur Russell C. Cipolla Intertek AIM, Santa Clara (Californie), États-Unis
Évaluation de fissuration probabiliste des composants des centrales nucléaires U.O. Akpan, T.S. Koko et S. Rathnayaka Applied Technology Group, Lloyds Register, Halifax (Nouvelle-Écosse), Canada
Régression par processus gaussien pour la classification des défaillances de boulons de déflecteurs aux fins de prévision des défaillances de boulons corrélées spatialement dans des réacteurs à eau sous pression semblables Joseph Cluever LPI, Richland, Washington, États-Unis
Application de la mécanique de rupture probabiliste aux analyses de la fragilité sismique des systèmes de canalisations Kisaburo Azuma Département de la normalisation et de la recherche en réglementation, Secrétariat de l’Agence japonaise de l’énergie atomique, Tokyo, Japon
Yoshihito Yamaguchi, Jinya Katsuyama et Yinsheng Li Centre de recherché sur la sûreté nucléaire, Agence japonaise de l’énergie atomique, Tokai-mura, Naka-gun, Japon
Comportement structurel des canalisations nucléaires soumises à une charge dynamique hors dimensionnement Xinjian Duan Candu Energy Inc, Mississauga (Ontario), Canada
Cadre commun pour aborder les incertitudes liées aux résultats obtenus au moyen de codes informatiques E. Chojnacki, J. Baccou, F. Fouet et P. Probst Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, Cadarache, France
Analyse des incertitudes associées aux combustibles nucléaires Armando Marino Comisión Nacional de Energía Atómica, Bustillo Bariloche, Río Negro, Argentine
Analyse de la sensibilité des paramètres d’entrée du code de mécanique probabiliste de la rupture, PRO-LOCA 5.0 Sun-Hye Kim, Sang-Min Lee, Ho-Sang Shin et Yong-Beom Kim Korea Institute of Nuclear Safety, Republic of Korea
Man-Won Kim Central Research Institute, Korea Hydro & Nuclear Power Co., Republic of Korea
Sun-Yeh Kang KEPCO Engineering & Construction Company Inc., République de Corée
Analyse de sensibilité globale du xLPR à l’aide de la métamodélisation Chris Casarez, Markus Burkardt et Glenn White Dominion Engineering, Inc., Reston (Virginie), États-Unis
Craig Harrington Electric Power Research Institute, Dallas (Texas), États-Unis)
Analyses de sensibilité et d’incertitude pour les analyses probabilistes sur les fuites avant rupture : méthodes et applications Cédric Sallaberry et Robert Kurth Engineering Mechanics Corporation of Columbus, Columbus (Ohio), États-Unis
Évaluation de l’incertitude relative au comportement du combustible CANDU fondée sur la méthode statistique Kang Moon Lee et Joon Suk Ji KEPCO Nuclear Fuel, Yuseong-gu, Daejeon, République de Corée
Nouvelle comparaison sur l’étude probabiliste relative à l’intégrité de la CPR Miroslav Posta UJV Rez, a. s., Hlavni Husinec, République tchèque
Détermination des tailles optimales d’échantillon pour l’inspection des défauts à l’aide d’approches bayésiennes Wenxing Zhou Université Western, London (Ontario), Canada
Approche stochastique de la propagation des fissures de fatigue thermique découlant du mélange turbulent de caloporteurs chaud et froid dans les canalisations nucléaires Vasile Radu
 
RATEN ICN, Pitesti, Roumanie
Réflexions spéculatives sur la comptabilisation des données brutes de diffusion relative au changement de température permis pour l’évaluation de la durée de vie de la CPR I.V. Orynyak et M.M. Zarazovski IPP-Centre Ltd, Kiev, Ukraine
Cadre pour l’élaboration de méthodologies probabilistes et l’acceptation réglementaire Elizabeth Holliday Amec Foster Wheeler Nuclear Canada, Toronto (Ontario), Canada
Comparaison des arbres de défaillances et de la méthodologie de graphe de flux dynamique aux fins d’analyse des systèmes de sûreté basés sur les FPGA. Partie 2 : Études théoriques Phillip McNelles, Zhao Chang Zeng, Guna Renganathan et Marius Chirila   Lixuan Lu Commission canadienne de sûreté nucléaire, Ottawa (Ontario), Canada   Institut universitaire de technologie de l’Ontario, Oshawa (Ontario), Canada
Approche réglementaire de l’utilisation de la mécanique de fissuration probabiliste aux centrales nucléaires des États-Unis David Alley

 
Nuclear Regulatory Commission des États-Unis, Washington (DC), États-Unis

Coordonnées

Pour obtenir davantage d’information ou de l’aide sur le plan administratif, veuillez communiquer avec l’un des membres du comité organisateur de la CCSN :  

Blair Carroll : blair.carroll@canada.ca
Bogdan Wasiluk Ph.D. : bogdan.wasiluk@canada.ca
John Jin Ph.D. : john.jin@canada.ca
Jovica Riznic Ph.D. : jovica.riznic@canada.ca

Personne-ressource principale :

Bogdan Wasiluk, Ph. D.
Commission canadienne de sûreté nucléaire
280, rue Slater
C.P. 1046, succursale B
Ottawa (Ontario)  K1P 5S9
Canada

Téléphone : +1 613-996-0804
Télécopieur : +1 613-995-5086

bogdan.wasiluk@canada.ca