Taux de mortalité (1950–1999) et taux d’incidence (1969–1999) de la leucémie, du lymphome et du myélome multiple dans la cohorte des travailleurs des mines d’uranium Eldorado

Résumé de l’article publié dans la revue Environmental Research, 130 (2014)13-50

Auteur(s) :
Rachel S.D. Lane, Commission canadienne de sûreté nucléaire
Patsy A. Thompson, Commission canadienne de sûreté nucléaire
Lydia B. Zablotska, Département d’épidémiologie et de biostatistique, école de médecine, Université de la Californie, San Francisco (Californie), États-Unis
Stanley E. Frost, Frost & Frost Consultants, Saskatoon (Saskatchewan)

Résumé :

Les travailleurs des mines d’uranium sont chroniquement exposés à de faibles niveaux de radon et de rayons gamma. Le risque de leucémie découlant de doses élevées de rayons gamma est bien connu, mais les risques de leucémie découlant de faibles doses de rayons gamma et d’expositions au radon sont controversés. Peu d’études ont évalué les risques d’autres cancers hématologiques (cancers du sang, des ganglions et de la moelle osseuse) dans la cohorte des travailleurs des mines d’uranium. La présente étude s’est intéressée à l’occurrence de ces cancers chez les travailleurs des mines d’uranium Eldorado qui ont subi des expositions professionnelles de faible dose au radon et aux rayons gamma.

En 1999, 101 décès et 160 cas de cancers hématologiques avaient été identifiés grâce au suivi à long terme des données sur le taux de mortalité (1950-1999) et le taux d’incidence du cancer (1969-1999). Dans l’ensemble, les travailleurs mâles ont eu des taux de mortalité et d’incidence du cancer inférieurs, pour tous les résultats, aux taux de la population mâle canadienne en générale. L’étude n’a révélé aucune relation entre les faibles expositions au radon et l’incidence de leucémie, de lymphome et de cancer de la moelle osseuse chez les travailleurs des mines d’uranium.

Nous avons observé des augmentations non statistiquement significatives des risques d’incidence de certaines leucémies et de certains lymphomes avec une augmentation des doses de rayons gamma. Des recherches plus approfondies sont nécessaires pour comprendre les risques potentiels associés à de faibles doses de rayons gamma.

Pour obtenir une copie du document relatif au résumé, communiquez avec la CCSN. Veuillez fournir le titre et la date du résumé.

Dernière mise à jour :