Méthode d'analyse nucléo-légale pour déterminer l'âge des sources de cobalt radioactif

Résumé de l'article publié dans : Analytical Methods

25 octobre 2013
Auteurs :
Luc Charbonneau, Jean-Michel Benoit, Slobodan Jovanovic,a Nadereh St-Amant,a Stephen Kiser, Michael W. Cooke, Jean-François Mercier, Kathy Nielsen, David Kelly, Pavel Samuleev, Raphael Galea, Kimberly Moore, Patrick R. B. Saull, David B. Chamberlain, Jennifer L. Steeb, Donald G. Graczyk, Yifen Tsai, Vivian S. Sullivan, Ike C. Dimayuga, Youqing Shi, Raghu Rao et Dominic Larivière

aCommission canadienne de sûreté nucléaire

Résumé

Cet article résume la participation du laboratoire de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) au projet financé par l'Initiative canadienne de recherche et de technologie sur les incidents chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires et sur les explosifs. Les sources de cobalt-60 sont susceptibles d'entrer dans la composition des bombes sales radioactives. En établissant l'âge de ces sources, on obtiendrait des renseignements sur leur origine et leur histoire. L'article décrit les aspects de la séparation chimique et de l'analyse instrumentale du procédé analytique de chronométrie des sources de cobalt radioactif. Les résultats d'essais interlaboratoires à l'aveugle réalisés dans des laboratoires canadiens et américains et fondés sur des sources de référence préparées par le Conseil national de recherches du Canada sont également présentés pour illustrer les facteurs de qualité de la méthode proposée. Les deux séries d'essais ont été effectuées à l'aide de la méthode de séparation mise au point. Les résultats de ces deux séries démontrent que la méthode peut évaluer correctement l'âge d'une source radioactive avec une erreur systématique inférieure à une année.

Pour obtenir une copie du document relatif au résumé, communiquez avec la CCSN. Veuillez fournir le titre et la date du résumé.

Dernière mise à jour :