Glossaire du nucléaire et du rayonnement

Ce glossaire fournit des définitions de termes techniques utilisés fréquemment dans nos pages Web.

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

A

activité, activité nucléaire : Rythme auquel se produisent les transformations (désintégrations) dans une matière radioactive. L'activité est utilisée comme mesure de la quantité de radionucléides présents. L'unité de mesure est le becquerel (Bq). 1 Bq = 1 désintégration par seconde. (activity, nuclear activity)

acide désoxyribonucléique (ADN) : Composé moléculaire dans le noyau d'une cellule qui en définit la structure et le fonctionnement. (deoxyribonucleic acid [DNA])

ALARA : De l'anglais « as low as reasonably achievable ». Outil d'optimisation de la radioprotection utilisé pour s'assurer que les limites de doses reçues au niveau individuel, au travail et par le public sont maintenues au niveau le plus bas que l'on peut raisonnablement atteindre, en tenant compte des facteurs socioéconomiques. Ce concept ne désigne pas la limite de dose. Il s'agit plutôt d'une pratique qui vise à maintenir les niveaux de dose le plus bas possible sous les limites réglementaires. (ALARA)

atome : Unité de matière formée d'un noyau unique autour duquel gravitent plusieurs électrons dont le nombre est égal à celui des protons dans le noyau. L'atome est la plus petite partie d'un élément pouvant se combiner chimiquement avec d'autres atomes. Tous les atomes autres que l'atome d'hydrogène ont des neutrons. (atom)

audience de la Commission : La Commission rend des décisions sur l'autorisation des installations nucléaires. Dans le cadre de ces audiences, les parties intéressées et les membres du public ont l'occasion de présenter leurs points de vue à la Commission. (Commission hearing)

autorité fédérale (AF) : Entité fédérale (p. ex., ministre, ministère ou organisme fédéral) qui peut avoir une expertise ou une responsabilité en lien avec le projet proposé. (federal authority [FA])

autorité responsable : Autorité fédérale qui doit, en vertu de la Loi canadienne sur l'évaluation environnementale, s'assurer qu'une évaluation environnementale est réalisée pour le projet. (responsible authority)

B

bassin de suppression de pression, bassin du puits humide, tore : Partie du système de confinement d'un réacteur à eau bouillante (REB). En cas de fuite accidentelle dans un REB, le bassin de suppression de pression condense la vapeur du puits sec et limite la pression dans le système. Le bassin de suppression de pression du REB est abrité dans un bâtiment de confinement secondaire. (suppression pool, torus, wetwell)

becquerel (Bq) : Unité SI* de mesure de l'activité d'un radionucléide, correspondant à la désintégration d'un (1) noyau par seconde. [Source : Petit Robert 2012] Le becquerel remplace le curie (Ci) qui n'est pas une unité SI. 1 Bq = 27 pCi (2,7 × 10-11 Ci) et 1 Ci = 3,7 × 1010 Bq. (becquerel [Bq])

Haut de la page

C

capture des électrons : Processus de désintégration radioactive au terme duquel un électron en orbite est capturé par le noyau et fusionne avec ce dernier. Après ce processus, la masse atomique reste inchangée, mais le numéro atomique diminue d'un facteur de un (1), car un proton est converti en neutron. (electron capture)

capture des neutrons, capture neutronique : Type de réaction nucléaire au terme de laquelle un noyau atomique s'empare d'un neutron libre et fusionne avec lui pour former un noyau plus lourd. Les neutrons peuvent réagir avec un noyau atomique de plusieurs manières, chacune aboutissant à un produit différent. (neutron capture)

cataracte : Affection qui survient lorsque le cristallin normalement transparent de l'œil se trouble ou s'opacifie et cause une vision embrouillée qu'il est impossible de corriger au moyen de verres ordinaires. Le facteur le plus important de la formation de cataractes est le vieillissement, mais d'autres facteurs, comme le tabagisme, le diabète, l'exposition excessive au soleil et le rayonnement, peuvent aussi intervenir dans le développement de cette affection. (cataract)

cellule : La cellule est l'unité structurelle et fonctionnelle de tous les organismes vivants connus. Il s'agit de la plus petite quantité de matière vivante structurée, douée de vie autonome et susceptible de se reproduire. [Source : Termium] (cell)

coefficient de vide : Variation de la réactivité attribuable à l'ébullition du caloporteur ou du modérateur dans le cœur du réacteur. Un coefficient de vide négatif indique une diminution de la réactivité, ce qui a des répercussions sur le reste de la réaction en chaîne, réduisant le taux de fission et, par le fait même, la température - il s'agit d'une contre-réaction de réactivité naturelle. ** (void coefficient of radioactivity)

cœur : Partie centrale d'un réacteur dans laquelle se trouvent les éléments combustibles et un modérateur. ** (core)

combustible épuisé, combustible usé : Assemblage de combustible usé, retiré d'un réacteur après plusieurs années d'utilisation, et traité comme déchet. ** (spent fuel, used fuel)

criticité : Processus en chaîne de fission nucléaire auto-entretenue qui peut être maintenu sans source additionnelle de neutrons. [Source : Termium] (criticality)

cuve sous pression du réacteur : Dans un réacteur à eau bouillante (REB), l'eau de refroidissement du réacteur est maintenue à environ 75 atm (7,6 MPa, 1000 à 1100 lb/po²), produisant ainsi son ébullition dans le cœur à environ 285 °C (550 °F). La cuve sous pression du réacteur est conçue de façon à confiner cette vapeur radioactive sous haute pression et à la diriger vers des turbines qui tournent pour générer de l'électricité. (reactor pressure vessel)

Haut de la page

D

demi-vie, période radioactive, période T½ : Temps nécessaire pour que l'activité d'un radionucléide soit réduite de moitié par un processus de désintégration radioactive. Plus la demi-vie d'une substance est courte, plus cette substance est radioactive. (half-life [t½])

désintégration, désintégration radioactive : Transformation d'un nucléide radioactif en un nucléide différent par émission spontanée de rayonnements tels que des rayonnements alpha, bêta ou gamma ou par capture des électrons. Il en résulte un noyau plus stable et moins chargé en énergie. Chaque processus de désintégration a une période radioactive (demi-vie) définie. (radioactive decay)

documentation accompagnant la demande de permis : Information fournie par le demandeur dans le cadre du Étapes que doit suivre un demandeur pour obtenir une autorisationprocessus d'autorisation pour démontrer de quelle façon il respectera les exigences réglementaires. La Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires, le Règlement sur les mines et les usines de concentration d'uranium et d'autres règlements connexes sont des exemples de ces exigences réglementaires. (licence application documentation)

dose : Énergie provenant de rayonnements ionisants, absorbée par des tissus humains. Le gray est l'unité représentant un (1) joule par kilogramme, ajusté en fonction de l'effet de divers types de rayonnements. Le sievert est l'unité de dose équivalente utilisée pour établir les normes d'exposition. ** (dose)

dose absorbée : Énergie communiquée à la matière dans un élément de volume convenablement petit par les rayonnements ionisants, divisée par la masse de cet élément de volume. [Définition normalisée par l'ISO.]. L'unité de mesure est le gray (Gy). (absorbed dose)

dose aiguë : Exposition au rayonnement reçue pendant une courte durée (heures ou jours). L'adjectif « aiguë » désigne uniquement la durée de l'exposition et non l'intensité des doses concernées. (acute dose)

dose chronique : Exposition persistante en termes de mois ou d'années. L'adjectif « chronique » se rapporte uniquement à la durée de l'exposition et non à l'intensité des doses. (chronic dose)

dose efficace : Mesure de dose visant à rendre compte de l'ampleur du détriment radiologique induit par l'exposition. Elle représente la somme des produits des doses équivalentes aux tissus ou aux organes, multipliée par leurs facteurs de pondération tissulaires respectifs. L'unité de mesure est le sievert (Sv). (effective dose)

dose équivalente : Mesure de la dose au tissu ou à l'organe, visant à rendre compte de l'ampleur du dommage causé. La dose équivalente est obtenue en multipliant la dose absorbée par un « facteur de pondération radiologique » pour tenir compte de l'efficacité biologique de différents rayonnements à causer des dommages au tissu ou à l'organe considéré. L'unité de mesure est le sievert (Sv). (equivalent dose)

dosimètre : Dispositif porté par une personne pour mesurer une dose de rayonnement. (dosimeter)

dosimétrie : Sous-spécialité scientifique de la radioprotection et de la physique médicale centrée sur le calcul des doses internes et externes provenant du rayonnement ionisant. (dosimetry)

Haut de la page

E

eau légère : L'eau ordinaire (H2O), par opposition à l'eau lourde. ** (light water)

eau lourde : Eau ayant une teneur élevée de molécules contenant des atomes de deutérium (hydrogène lourd). ** (heavy water)

effets déterministes : Changements dans les cellules et les tissus qui se produiront assurément après une dose aiguë de rayonnement (supérieure à une valeur seuil d'au moins 1 000 mSv), sous laquelle l'effet du rayonnement n'est pas détecté. La gravité des effets sur la santé (érythème, brûlures et chute des cheveux) augmente avec la dose reçue. (deterministic effects)

effets stochastiques : Terme utilisé pour désigner les effets du rayonnement ionisant sur la santé (comme le cancer ou les maladies héréditaires) présentant un risque statistique. Pour ces maladies, la probabilité d'incidence augmente proportionnellement à la dose de rayonnement reçue : plus la dose est élevée, plus la probabilité d'incidence est grande. Toutefois, même à des doses élevées, il n'est jamais certain qu'un cancer ou des lésions génétiques se manifesteront. (stochastic effects)

efficacité biologique relative : Mesure relative de l'efficacité de différents types de rayonnements à induire un effet particulier sur la santé, exprimée comme le rapport inverse des doses absorbées de deux types de rayonnement différents qui produiraient un effet biologique donné de même intensité. (relative biological effectiveness [RBE])

électron : Particule élémentaire stable possédant une charge électrique négative de 1,6 x 10-19 coulombs et une masse de 9,1 x 10-31 kg. (electron)

élément : Ensemble d'atomes spécifiques ayant le même nombre de protons dans leur noyau et, par conséquent, le même numéro atomique. Le nombre de neutrons peut différer. (element)

émission de positron : Lorsque le rapport neutrons-protons est trop faible et que l'émission de particules alpha n'est pas possible sur le plan énergétique, le noyau peut, dans certaines conditions, atteindre la stabilité en émettant un positron. (positron emission)

énoncé des incidences environnementales (EIE) : Document qui présente un examen détaillé de l'évaluation environnementale et des études connexes. (environmental impact statement [EIS])

énergie : Mesure de la capacité d'un système à modifier un état, à produire un travail entraînant un mouvement, un rayonnement électromagnétique ou de la chaleur. Dans le système international d'unités (SI), l'énergie s'exprime en joules. Il existe différentes formes d'énergie : cinétique, potentielle, thermique, gravitationnelle, acoustique, lumineuse, élastique et électromagnétique. (energy)

enveloppe de confinement : Structure qui abrite les substances radioactives dans le réacteur nucléaire et empêche leur libération dans l'environnement. (containment vessel)

essai biologique : Toute procédure utilisée pour déterminer la nature, l'activité, l'emplacement ou la rétention de radionucléides dans l'organisme par des mesures directes ou par des analyses de matières excrétées ou autrement éliminées par l'organisme. (bioassay)

étude approfondie : Type d'évaluation environnementaletypes habituellement réalisée pour les grands projets complexes qui pourraient avoir des effets négatifs sur l'environnement et susciter l'inquiétude du public. Les études approfondies s'accompagnent nécessairement de possibilités de participation du public et d'une décision prise par le ministre fédéral de l'Environnement. (comprehensive study)

évaluation environnementale (EE) : Outil de planification utilisé pour déterminer les effets environnementaux possibles d'un projet et si ces effets peuvent être atténués. (environmental assessment [EA])

Haut de la page

F

facteur de pondération radiologique : Nombre par lequel il faut multiplier la dose absorbée dans un tissu ou un organe pour déterminer l'efficacité biologique relative du rayonnement à induire des effets stochastiques à de faibles doses, le résultat étant la dose équivalente. (radiation weighting factor)

fission, fission nucléaire : Division d'un noyau lourd en deux parties (ou plus, quoique rarement) ayant des masses d'ampleur équivalente, accompagnée généralement de l'émission de neutrons et de rayonnements gamma. (fission, nuclear fission)

G

gray (Gy) : Unité internationale (SI*) de mesure de dose absorbée de rayonnement, communiquant à un (1) kilogramme de matière irradiée une énergie de un (1) joule. ** [Source : Petit Robert 2012] (gray [Gy])

I

installation nucléaire : Installation définie à l'article 2 de la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléairesN-28.3 page1. (nuclear facility)

ion : Atome, molécule ou fragment de molécule ayant acquis une charge électrique par suite de la perte ou de la capture d'électrons. (ion)

isotope : Un atome d'un ensemble d'atomes de formes différentes du même élément chimique qui se distinguent par le nombre de neutrons dans le noyau. Cet atome compte le même nombre de protons, mais le nombre de neutrons diffère. L'uranium, par exemple, possède 16 isotopes différents. (isotope)

L

Lignes directrices pour l'EE : Document qui présente au demandeur les exigences et les directives concernant l'exécution de l'évaluation environnementale et des études connexes. (EA Guidelines)

M

malin, maligne : Les tumeurs cancéreuses qui ont tendance à croître rapidement sont des tumeurs malignes. Elles peuvent envahir et détruire les tissus voisins normaux et se propager à l'ensemble de l'organisme. (malignant)

masse atomique, masse : Masse d'un isotope d'un élément exprimée en unités de masse atomique, définies comme un douzième de la masse d'un atome de carbone 12. Une masse atomique de 1 équivaut à environ 1,66 x 10-27 kg. (mass, atomic mass)

masse critique : Masse minimale de matière fissile qui doit être réunie pour soutenir la réaction de fission en chaîne dans des conditions précises. ** (critical mass)

microsievert (μSv) : Un millionième de sievert (voir sievert). (microsievert [μSv])

millisievert (mSv) : Un millième de sievert (voir sievert). (millisievert [mSv])

minerai : Type de roche ayant une teneur qui peut être extraite pour en tirer un profit. (ore)

molécule : Groupe d'atomes liés chimiquement les uns aux autres. (molecule)

mutation : Changement chimique de l'ADN dans le noyau d'une cellule. Les mutations survenant dans les cellules du sperme ou des ovules, ou leurs précurseurs, peuvent avoir des effets héréditaires chez les enfants ou les générations ultérieures. Les mutations dans les cellules de l'organisme peuvent aussi favoriser l'apparition du cancer. (mutation)

N

neutron : Particule élémentaire du noyau de l'atome, de charge électrique neutre et dont la masse est de l'ordre de 1,6 x 10-27 kg. (neutron)

noyau (d'un atome) : Partie centrale d'un atome chargée positivement et contenant des protons et des neutrons. (nucleus (of an atom))

nucléide : Type d'atome défini par le nombre de protons et de neutrons qui le constituent et par l'état énergétique du noyau. (nuclide)

numéro atomique (Z) : Nombre de protons dans le noyau d'un atome. (atomic number, [Z])

O

optimisation : Processus d'établissement de niveaux de protection et de sûreté qui permettent d'assurer que les expositions, ainsi que la probabilité et l'intensité des expositions potentielles, sont maintenues au niveau le plus bas que l'on peut raisonnablement atteindre, en tenant compte des facteurs socioéconomiques. (optimization)

Haut de la page

P

particules alpha : Particules à charge positive formées de deux protons et de deux neutrons, qui sont émises par le noyau d'éléments radioactifs (instables) lorsqu'ils se désintègrent. Les particules alpha sont relativement volumineuses et peuvent être arrêtées par la peau ou une feuille de papier. Une particule alpha est un noyau d'hélium. (alpha particles)

particules bêta : Électrons de haute énergie chargés négativement, ou positrons chargés positivement, éjectés d'un élément radioactif (instable) lors de sa désintégration. De masse et de charge identiques à celles d'un électron, les particules bêta sont relativement petites et peuvent être arrêtées par une feuille d'aluminium ou de plastique de quelques millimètres d'épaisseur. (beta particles)

permis de préparation de l'emplacement et de construction (PPEC) : Document qui autorise la préparation de l'emplacement et la construction d'une installation nucléaire, délivré par la Commission. (licence to prepare site and construct [LPSC])

photon : Un quantum (la plus petite quantité possible) du champ ou rayonnement électromagnétique. (photon)

piscine de combustible usé commune : En plus des piscines de chacun des bâtiments REB de la centrale japonaise de Fukushima Daiichi, il existe une autre installation - la piscine de combustible usé commune - où le combustible usé est entreposé après avoir été refroidi pendant au moins 18 mois dans les bâtiments-réacteur. Ce combustible est beaucoup plus froid que les assemblages stockés dans les bâtiments-réacteur. (common spent fuel pool)

positron : Particule élémentaire stable chargée positivement de 1,6 x 10-19 coulombs et dont la masse est de 9,1 x 10-31 kg (comparable à un électron, mais chargée positivement). (positron)

processus d'autorisation, autorisation : Étapes que doit suivre un demandeur pour obtenir une autorisationprocessus d'autorisation de la CCSN. Ce processus peut comporter la réalisation d'une évaluation environnementaleabout en plus de la soumission de la documentation accompagnant la demande de permis (programmes, procédures et conception des systèmes et de l'installation) qui sont examinés et évalués par le personnel de la CCSN avant la tenue d'une audience de la Commission. (licensing process, licensing)

produits de filiation du radon : Terme utilisé pour désigner collectivement les produits immédiats de la chaîne de désintégration radioactive du radon, qui inclut le polonium 218, le plomb 214, le bismuth 214 et le polonium 214. Leur période radioactive (demi-vie) combinée moyenne est de l'ordre de 30 minutes. (radon decay products)

Programme de financement des participants : Programme qui offre un financement au public et aux groupes autochtones afin qu'ils puissent participer à certains volets du Étapes que doit suivre un demandeur pour obtenir une autorisationprocessus d'autorisation (y compris l'évaluation environnementale). (Participant Funding Program)

proton : Particule élémentaire stable présente dans le noyau de l'atome, possédant une charge électrique positive de 1,6 x 10-19 coulombs. (proton)

puits sec : Partie du système de confinement d'un réacteur à eau bouillante (REB). En cas de fuite accidentelle dans un REB, le caloporteur du réacteur se transforme en vapeur dans le puits sec, occasionnant ainsi une pression rapide. Des conduites d'éventage du puits sec dirigent la vapeur sous la surface de l'eau qui se trouve dans le puits humide (aussi connu sous le nom de tore ou de bassin de suppression de pression), ce qui condense la vapeur et limite la pression dans le système. Le puits sec du REB est abrité dans un bâtiment de confinement secondaire. (drywell)

Haut de la page

R

radioactif, radioactive : Doué(e) de radioactivité; émettant un rayonnement ionisant ou relatif à l'émission d'un tel rayonnement ou de particules telles que les particules alpha et bêta, les neutrons ou les rayons gamma. (radioactive)

radon (Rn) : Élément chimique dont le symbole est Rn et le nombre atomique 86. Le radon est un gaz rare incolore, inodore, insipide, naturel et radioactif, issu de la désintégration du radium. Il s'agit de l'une des substances les plus lourdes, persistant sous forme de gaz dans des conditions normales. Le radon présente un risque pour la santé. (radon - Rn)

radio-isotope : Isotope qui subit une désintégration spontanée et émet un rayonnement. (radioisotope)

rapport d'étude approfondie (REA) : Rapport qui résume les résultats d'une étude approfondie et qui présente les conclusions et les recommandations sur cette étude. Le REA est préparé et remis au ministre fédéral de l'Environnement et à l'Agence canadienne d'évaluation environnementale. Le ministre fédéral de l'Environnement rend ensuite une décision en se fondant sur le rapport d'étude approfondie. (comprehensive study report [CSR])

radionucléide : Nucléide radioactif. (radionuclide)

rayonnement : Processus d'émission ou de transmission d'énergie sous forme de particules ou d'ondes. Le rayonnement ionisant (p. ex., particules alpha, particules bêta, rayons gamma, rayons X et neutrons) a la faculté d'arracher les électrons de la matière qu'il traverse. Dans le présent site Web, le terme « rayonnement » désigne un rayonnement ionisant. (radiation)

rayonnement cosmique, rayons cosmiques : Particules chargées de haute énergie, provenant de l'espace, qui voyagent pratiquement à la vitesse de la lumière et percutent la Terre de toutes parts. (cosmic rays, cosmic radiation)

rayonnement gamma, rayons gamma : Rayonnement électromagnétique pénétrant, produit par un noyau atomique pendant sa désintégration radioactive. Rayonnement ionisant sous forme d'ondes. (gamma rays, gamma radiation)

rayonnement ionisant : Rayonnement capable d'ajouter ou de retrancher des électrons en traversant la matière (p. ex., air, eau ou tissus vivants). Les particules alpha, les rayons gamma, les rayons X et les neutrons sont des exemples de rayonnement inonisant. (ionizing radiation)

rayonnement naturel : Le rayonnement de fond naturel est présent en permanence dans l'environnement et provient de différentes sources. Parmi ces sources figurent le rayonnement cosmique, les sources terrestres (éléments radioactifs présents dans le sol), l'air ambiant (radon) et les sources internes (aliments et boissons). La dose efficace annuelle globale par personne, attribuée au rayonnement naturel, est de 2,4 mSv (UNSCEAR, 2000). (natural radiation)

rayonnement non ionisant : Rayonnement qui ne provoque pas l'ionisation, c.-à-d. qui ne possède pas l'énergie suffisante pour produire des ions. Les rayons ultraviolets (UV), la lumière visible, les rayons infrarouges et les ondes radioélectriques sont des rayonnements non ionisants. (non-ionizing radiation)

rayons X : Rayonnement électromagnétique pénétrant, émis par un atome après avoir été bombardé par des électrons. Les rayons X diffèrent du rayonnement gamma du fait qu'ils sont émis à partir des électrons en orbite et non à partir du noyau. Leur spectre énergétique est beaucoup plus large. (X-rays)

réacteur à eau bouillante (REB) : Type de réacteur à eau légère (REL) commun, dans lequel on laisse l'eau parvenir à ébullition dans le cœur, produisant de la vapeur directement dans la cuve du réacteur. ** (boiling-water reactor [BWR])

réacteur à eau légère (REL) : Réacteur nucléaire commun refroidi à l'eau ordinaire et dans lequel les réactions sont habituellement modérées au moyen de l'eau ordinaire. Il s'agit d'une désignation générique qui comprend les REB et les réacteurs à eau sous pression (REP). ** (light-water reactor [LWR])

réacteur à eau sous pression (REP) : Réacteur nucléaire modéré et refroidi par de l'eau ordinaire maintenue liquide dans le cœur grâce à une pression appropriée dans les conditions normales de fonctionnement. [Source : Termium] (pressurized water reactor [PWR])

réacteur nucléaire : Dispositif dans lequel une réaction en chaîne de fission nucléaire se produit dans des conditions contrôlées de manière à ce que l'on puisse utiliser sa chaleur ou ses faisceaux de neutrons. Tous les réacteurs commerciaux sont des réacteurs thermiques qui utilisent un modérateur pour ralentir les neutrons. ** (nuclear reactor)

S

sievert (Sv) : Unité internationale (SI*) de la dose absorbée dans les organismes vivants modifiés par le type de rayonnement et le facteur de pondération tissulaire. Le sievert est l'unité de dose mesurant la « dose équivalente » et la « dose efficace ». Il remplace l'unité classique rem. Des multiples du sievert sont utilisés couramment, dont le millisievert (mSv) et le microsievert (μSv). (sievert [Sv])

T

tritium : Le tritium est un isotope présent naturellement dans l'environnement et également sous forme de sous-produit des réacteurs nucléaires. Il s'agit d'un isotope radioactif de l'hydrogène, possédant deux neutrons et un proton dans son noyau; l'hydrogène, à titre de comparaison, ne possède qu'un seul proton. Le tritium se désintègre en émettant un électron (rayonnement bêta), et sa période radioactive (demi-vie) est de 12,33 ans. (tritium)

Z

zone minéralisée : Volume de roche ayant une concentration supérieure à la normale d'un minerai d'intérêt, comme l'uranium. (mineralized zone)

* Système international d'unités (SI)

** Source : World Nuclear Association

Haut de la page