Examen écrit

L’examen écrit de l’opérateur d’appareil d’exposition (OAE) permet de déterminer si un candidat a acquis, ou si un OAE accrédité a maintenu, les connaissances, les compétences et les habiletés nécessaires pour faire fonctionner un appareil d’exposition de façon sûre.

Dans cette page

Comment soumettre une demande

L’examen écrit d’OAE est administré par l’organisme de certification national en essais non destructifs (OCNED) de RNCan. Consultez son site Web pour obtenir des informations sur la façon de soumettre une demande.

Orientation pour les candidats

La CCSN recommande aux candidats d’étudier à fond la matière en utilisant les ressources fournies dans leurs programmes de formation, le document Guide d’accréditation des opérateurs d’appareil d’exposition – Révision 1 et les règlements de la CCSN avant de se présenter à l’examen écrit. Il ne suffit pas de se fier uniquement aux connaissances acquises dans la partie théorique du cours de formation pour se préparer adéquatement à l’examen. Les candidats trouveront ci‑dessous quelques conseils généraux sur la façon de réussir les examens avec questions à choix multiples :

  1. Lorsque vous commencez votre examen écrit, assurez-vous de lire soigneusement les consignes de l’examen avant de lire les questions et d’y répondre.
  2. Avant de répondre à une question, lisez attentivement la partie initiale de la question et chaque choix de réponse afin de bien comprendre la question.
  3. N’oubliez pas que même si plusieurs réponses peuvent sembler correctes ou partiellement correctes, seule la meilleure réponse est le bon choix.
  4. Si vous avez des difficultés à choisir une réponse à une question, éliminez d’abord les réponses qui vous semblent incorrectes, puis choisissez parmi les réponses restantes.
  5. Si vous constatez que vous ne pouvez pas répondre à une question, passez à une autre question, puis revenez à celles qui sont restées sans réponse avant de terminer l’examen. Ne passez pas trop de temps sur les questions difficiles, car vous pourriez manquer de temps pour terminer l’examen.

Contenu de l’examen

L’examen est basé sur 6 domaines d’étude déterminés en fonction des exigences en matière de connaissances approfondies et de compétences.

  1. Notions fondamentales du rayonnement et de la radioactivité : Une bonne compréhension des différences entre le rayonnement et la radioactivité aidera l’OAE accrédité à bien saisir certaines des différences entre le rayonnement électromagnétique et particulaire et leurs aspects physiques. Cela permettra également à l’OAE accrédité de prendre des décisions éclairées fondées sur les risques liés à l’utilisation de différents appareils et sur l’importance de limiter sa propre exposition. Les OAE accrédités sont responsables de sources radioactives à risque élevé. Ils doivent donc comprendre les dangers et les effets (aigus et chroniques) du rayonnement, ainsi que certaines de leurs caractéristiques, comme la période radioactive, les niveaux d’énergie et le rayonnement diffusé associés aux sources scellées et aux matériaux de blindage utilisés en gammagraphie industrielle.
  2. Unités de détection et de mesure du rayonnement : La détection et la mesure précises du rayonnement de fond normal, ainsi que du rayonnement provenant des sources scellées et des appareils utilisés en gammagraphie industrielle, sont essentielles afin d’assurer le fonctionnement sécuritaire dans l’environnement de travail. L’OAE accrédité doit comprendre et vérifier les exigences relatives à l’étalonnage et les caractéristiques opérationnelles de tous les appareils de détection du rayonnement utilisés en gammagraphie industrielle.
  3. Exigences réglementaires de la CCSN : La CCSN réglemente, d’une part, l’homologation et le fonctionnement sécuritaire des appareils d’exposition utilisés en gammagraphie industrielle et, d’autre part, l’accréditation des opérateurs d’appareil d’exposition. Les exigences réglementaires visent la sûreté et la sécurité des appareils d’exposition et des sources scellées, ainsi que la protection des opérateurs, des autres travailleurs, du public et de l’environnement. Les renseignements suivants se trouvent sur le site Web de la CCSN :
  4. Sécurité : La petite taille des appareils d’exposition homologués et leur facilité de transport les rendent très vulnérables à la perte, au vol et aux dommages. Par conséquent, un OAE accrédité doit respecter toutes les mesures de sécurité requises pour tout appareil d’exposition en sa possession. Le document d’application de la réglementation de la CCSN intitulé REGDOC‑2.12.3, La sécurité des substances nucléaires : Sources scellées et matières nucléaires de catégories I, II et III énonce les mesures de sécurité physique minimales qui doivent être mises en œuvre pour prévenir la perte, le sabotage, l’utilisation illégale, la possession illégale ou l’enlèvement illégal des sources scellées radioactives de catégories 1, 2 et 3 (RS-G-1.9, Catégorisation des sources radioactives).
  5. Procédures opérationnelles : Un OAE accrédité doit non seulement se conformer aux règlements de la CCSN, mais il doit aussi respecter les procédures opérationnelles établies par le titulaire de permis. L’acquisition d’une compréhension claire de l’inspection, des soins et de l’entretien adéquats de tous les outils, du matériel et des instruments liés à l’utilisation des appareils d’exposition représente un puissant moyen de prévention. Ces procédures peuvent être propres à l’environnement de travail du titulaire de permis.
  6. Radioprotection : Des pratiques de radioprotection et un programme de radioprotection fondés sur la sûreté sont indispensables à tout OAE accrédité. Un environnement de travail qui s’appuie sur des cultures de sûreté et de sécurité bien établies contribuera à réduire de façon importante le risque d’événements imprévus. En optimisant son programme de radioprotection, le titulaire de permis contribuera aussi à limiter l’exposition au principe ALARA, tout en tenant compte des facteurs économiques et sociaux.
Dernière mise à jour :