Les femmes à la CCSN - CNSC en ligne - Commission canadienne de sûreté nucléaire

Les femmes à la CCSN

Spécialistes techniques...
…. ingénieures en sciences nucléaires…..
….ou encore agentes d’évaluation environnementale…
...les femmes à la CCSN composent un groupe diversifié qui veille à ce que le nucléaire au Canada soit réglementé de façon à protéger les travailleurs, le public et l’environnement.
Prenez connaissance de leur importante contribution à la sûreté nucléaire

Des carrières variées et stimulantes

Les femmes comptent pour 48 % de l’effectif de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) et travaillent dans des milieux stimulants où tout se déroule rapidement.

Rencontrez les femmes

Parcourez la liste et sélectionnez un profile pour en savoir plus sur le travail gratifiant qu’elles accomplissent au quotidien.

Rencontrez Lisa Thiele


avocate-générale principale et directrice, Services juridiques

Lisa Thiele

L’équipe des Services juridiques fournit des conseils stratégiques pour aider la Commission à atteindre ses objectifs tout en respectant la loi. Nous veillons à ce que la CCSN soit au courant des conséquences légales possibles de ses initiatives, et nous représentons les intérêts de la CCSN en cas de litige.

Cheminement de carrière

Je n’avais pas l’intention de devenir avocate. Je me préparais tout simplement à commencer mes études supérieures après avoir terminé mon diplôme de premier cycle en littérature anglaise, quand un ami m’a recommandé de tenter l’examen d’admission en droit. En fin de compte, j’aime le droit encore plus que la littérature, mais je vois beaucoup de liens entre les deux – les mots choisis en droit sont importants, comme dans tout bon récit, et un avocat peut se montrer très créatif afin de défendre sa position!

Rôle et responsabilités

En tant qu’avocate interne, je fournis des conseils juridiques sur tous les aspects du travail de la CCSN. Travailler ici représente le meilleur des deux mondes – le gouvernement et l’organisation interne – puisque j’ai l’occasion de fournir des conseils et une orientation concernant des questions d’intérêt public et qu’en même temps je profite d’une certaine autonomie d’un travail varié.

Réalisations spéciales

Mon travail porte sur le droit international et canadien, la réglementation, les inspections, les litiges et même les poursuites. J’ai eu le privilège il y a quelques années de travailler au dossier de la première condamnation en vertu de la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires (R. c. Yadegari). C’était une tâche très enrichissante sur le plan professionnel pour chacun d’entre nous, qui avons dû collaborer et travailler fort afin d’obtenir une condamnation pour neuf infractions aux termes de diverses lois. Il s’agit d’une réalisation importante pour la CCSN et pour la non-prolifération au Canada.

Rencontrez Patsy Thompson


directrice générale, Direction de l’évaluation et de la protection environnementales et radiologiques

Patsy Thompson

La Direction de l’évaluation et de la protection environnementales et radiologiques veille à ce que les titulaires de permis protègent l’environnement et préservent la santé et la sécurité des travailleurs et du public. Elle élabore aussi des documents d’application de la réglementation, des normes et des procédures, entres autres.

Cheminement de carrière

J’ai été la première dans ma famille à obtenir un diplôme d’études postsecondaires. Je voulais d’abord être médecin, mais les cours de biologie que j’ai pris pendant le programme prémédical ont fait croître mon intérêt pour ce sujet. Ma grand-mère est métisse, et nous avons passé du temps avec elle dans la forêt pour découvrir les herbes médicinales. Je crois que ces traditions avec mes études ont tracé mon chemin. Après avoir occupé quelques postes techniques, j’ai terminé mon doctorat en sciences aquatiques (écotoxicologie) à l’Université du Québec. Le reste, comme on dit, appartient à l’histoire!

Rôle et responsabilités

Mon rôle à la Direction est de veiller à ce que le domaine nucléaire soit réglementé de façon à préserver continuellement la santé humaine et à protéger l’environnement. Je vérifie aussi que le travail que nous faisons est solide sur le plan scientifique et technique. Je suis épaulée par 65 spécialistes techniques, et j’adore voir collaborer des gens avec de l’expérience dans divers domaines. Je participe aussi aux activités de relations externes et j’adore apprendre – ce que je fais chaque jour dans le cadre de mon travail!

Réalisations spéciales

De 1994 à 1996, j’ai aidé la CCSN à devenir le premier organisme de réglementation nucléaire au monde à établir une approche pour évaluer les impacts du rayonnement sur l’environnement. Quelques années après, j’ai aidé une fois de plus la CCSN à être la première à réaliser des évaluations techniques visant des métaux qui ne sont pas habituellement examinés dans les mines et usines de concentration d’uranium du Nord de la Saskatchewan, comme le sélénium et le molybdène.  

Rencontrez Solange Laberge


Spécialiste technique et agente principale du programme de réglementation

Solange Laberge

Travailler avec différentes équipes dans le cadre d'affections est génial. Les nouveaux défis permettent d'ouvrir les perspectives au niveau personnel. Tandis qu'au niveau organisationnel, vous pouvez devenir un spécialiste dans plusieurs domaines pour offrir à la CCSN les précisions et l'équilibre dont elle a besoin.

Cheminement de carrière

Même si j'ai grandi dans une sorte de bulle sur la rive Sud de Montréal, j'ai toujours été fascinée par les sciences. Pendant mes études de premier cycle en physique, j'ai découvert que c'est la profession d'ingénieur qui m'intéressait vraiment. Plus tard, pendant mes études en génie, j'ai visité l'établissement de Darlington dans le cadre d'un cours en thermodynamique et j'ai été particulièrement attirée par la possibilité de produire de l'énergie sûre et propre. J'ai ensuite bénéficié d'une bourse d'Hydro-Québec pour continuer mes études de deuxième cycle en génie nucléaire à l'École Polytechnique de Montréal. J'ai fait le grand saut et je ne l'ai jamais regretté!

Rôle et responsabilités

En 2012, alors que j'occupais un poste d'analyste de la sûreté à la centrale de Point Lepreau, on m'a offert un poste de spécialiste technique dans la Division de l'analyse thermohydraulique des réacteurs à la CCSN. J'étais chargée d'examiner les analyses de sûreté et les documents dont se servent les titulaires de permis pour exploiter leur centrale en toute sûreté. J'ai également dirigé des examens. À l'heure actuelle, j'assume par intérim le rôle d'agente principale du programme de réglementation pour la Division du programme de réglementation de Pickering où je supervise la surveillance réglementaire des analyses de sûreté et des leçons tirées de l'accident nucléaire de Fukushima.

Réalisations spéciales

L'un des faits saillants de ma carrière a été d'assurer la direction du processus de règlement de mesures réglementaires de longue date, projet qui m'a valu un prix Bravo pour contribution exceptionnelle. Sur le plan personnel, le déménagement réussi de ma famille à Ottawa arrive en tête de liste. Nous avions tellement hâte de faire l'expérience d'une grande ville – n'importe quelle ville paraît grande quand on a habité à Grand Bay, au Nouveau- Brunswick! Il y a tant à faire ici, c'est très stimulant.

Rencontrez Nadine El Dabaghi


spécialiste, Division de l’analyse des systèmes

Nadine El Dabaghi

La Division de l’analyse des systèmes appuie le mandat et la mission de la CCSN en fournissant du leadership et de l’expertise en matière de réglementation dans les domaines du génie chimique, électrique et mécanique.

Cheminement de carrière

J’ai un diplôme en génie électrique de l’Université d’Ottawa ainsi qu’un bagage en télécommunications. En songeant à mes dernières années dans mon poste de spécialiste en génie électrique, je vois que le domaine a grandement évolué! À la CCSN, il est très vrai que nous apprenons quelque chose de nouveau chaque jour. J’aime beaucoup mon travail dans le secteur nucléaire – je crois qu’il s’agit du début d’une carrière aux possibilités illimitées et je me vois progresser sans cesse à l’avenir.

Rôle et responsabilités

Le domaine du génie est considéré comme dominé par les hommes, mais je ne me sens pas moins forte en étant une femme en génie nucléaire. Je travaille à la Division de l’analyse des systèmes, qui est chargée de réglementer la production sécuritaire d’énergie nucléaire aux centrales nucléaires du Canada. Mon rôle est varié : j’examine des soumissions de titulaires de permis, je réalise des inspections sur le site, j’élabore des guides d’inspection et je donne des présentations à des conférences internationales sur le nucléaire, entre autres. Mes spécialités actuelles sont les systèmes d’alimentation électrique et les systèmes mécaniques et fonctionnels.

Réalisations spéciales

En tant que jeune ingénieure, j’ai eu le privilège d’avoir des responsabilités réservées habituellement au personnel chevronné. J’ai notamment élaboré un guide d’inspection pour un système de sûreté spécial et j’ai été spécialiste en chef lors du premier essai d’un nouveau type d’inspection. De plus, j’ai corédigé un document technique décrivant les systèmes d’alimentation électrique de secours des centrales nucléaires du Canada.

Rencontrez Stephanie Eisan


agente du programme de réglementation, Division du programme de réglementation de Darlington

Stephanie Eisan

Essentiellement, notre équipe est responsable de l'élaboration, de la gestion et de la mise en œuvre du programme de réglementation de la centrale nucléaire de Darlington (Ontario Power Generation), ce qui comprend les activités d'autorisation et de vérification de la conformité effectuées par le personnel d'Ottawa et les inspecteurs sur place.

Cheminement de carrière

J'ai grandi dans les Maritimes où le nucléaire n'est pas très présent. J'avais 11 ans lorsque l'accident à la mine de charbon Westray, en Nouvelle-Écosse, s'est produit. Cette tragédie m'a beaucoup marquée. Mon père travaillait dans un milieu industriel – la construction navale – et j'ai su à ce moment-là que la sécurité industrielle ferait partie de mon parcours professionnel. J'ai obtenu un baccalauréat en génie nucléaire de l'Institut universitaire de technologie de l'Ontario et fait partie du premier groupe d'étudiants à réaliser un stage de 15 mois à la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) en 2006 et 2007.

Rôle et responsabilités

J'assure la liaison entre les divers volets de la réglementation des réacteurs nucléaires, particulièrement celui de Darlington. Je suis notamment responsable de la coordination des examens techniques, des autorisations et de la communication des positions réglementaires aux titulaires de permis. Je m'en remets à l'expertise des spécialistes techniques et parfois des Services juridiques pour m'assurer que les positions formulées et communiquées par l'entremise de mon directeur cadrent avec le mandat de la CCSN et le permis d'exploitation de Darlington et qu'elles sont uniformes dans toute la Direction de la réglementation des centrales nucléaires. Au sein de mon équipe, je suis responsable de la conduite de l'exploitation et de l'aptitude fonctionnelle. Il y a toujours des leçons à tirer et des possibilités d'amélioration!

Réalisations spéciales

Je suis particulièrement heureuse d'avoir reçu un prix d'excellence pour le rôle que j'ai joué dans la conception de l'exercice Unified Response, qui a eu lieu en mai 2014. Cette simulation d'urgence nucléaire, à laquelle de multiples organisations ont participé, a amené son lot de difficultés, mais aussi beaucoup de plaisir. Je suis également fière d'avoir contribué aux rapports annuels sur les centrales nucléaires de 2012, 2013 et 2014.