Mythe ou réalité : Les isotopes - CCSN en ligne

Mythe ou réalité : Les isotopes

Mythe ou réalité : Les isotopes

Table de matières

Mythe ou réalité : Les isotopes

Des liens de parenté

logo
score

Les isotopes sont les atomes du même élément dont le noyau renferme un nombre différent de neutrons.

Les isotopes d’un élément renferment le même nombre de protons (P) et d’électrons (E), mais un nombre différent de neutrons (N). Les isotopes d’un élément peuvent être créées artificiellement ou se retrouvent dans la nature.

Mythe ou réalité : Les isotopes

Faire le poids

logo
score

Les protons, les électrons et les neutrons ont tous le même poids, à environ 1 % près.

Les protons et les neutrons ont à peu près le même poids, mais les électrons sont environ 2 000 fois plus légers.

Mythe ou réalité : Les isotopes

Naturellement artificiel

logo
score

Le rayonnement émis par les isotopes d’origine artificielle est différent de celui émis par les isotopes d’origine naturelle.

Qu’il soit d’origine naturelle ou artificielle, le même isotope émet un rayonnement identique. Toutefois, certains isotopes n’existent pas dans la nature et peuvent être créés uniquement de façon artificielle.

Mythe ou réalité : Les isotopes

Alpha-bête ou pas!

logo
score

Quand le noyau d’un atome émet une particule alpha au cours de sa désintégration, il devient un isotope différent du même élément.

Il s’agit alors d’un élément différent. Les isotopes d’un même élément possèdent toujours le même nombre de protons. Étant donné qu’une particule alpha comprend deux protons et deux neutrons, l’atome est devenu un élément différent puisqu’il a perdu deux protons.

Mythe ou réalité : Les isotopes

Le bêta-test

logo
score

Étant donné que les particules bêta sont des électrons, l’atome qui les émet demeure le même élément.

Les électrons émis sous forme de rayonnement bêta proviennent du noyau. D’une certaine façon, un neutron du noyau est transformé en un proton et un électron. L’électron est éjecté, mais le proton reste dans le noyau. Comme le noyau renferme un proton de plus, ce n’est plus le même élément.

Mythe ou réalité : Les isotopes

Instabilité périodique

logo
score

Tous les éléments du tableau périodique comptent au moins un isotope stable et non radioactif.

Tous les éléments les plus lourds, ceux qui ont un numéro atomique supérieur à 83, sont radioactifs. Par exemple, l’uranium et le radium sont radioactifs.

Mythe ou réalité : Les isotopes

Moitié-moitié

logo
score

La « demi-vie » d’un isotope radioactif est le temps nécessaire pour que la moitié des atomes de l’échantillon subisse une désintégration radioactive.

Après une demi-vie, seule la moitié des atomes de l’échantillon seront toujours le même isotope. Au bout de deux demi-vies, il n’en reste qu’un quart. Après trois demi-vies, il ne restera qu’un huitième de l’original, et ainsi de suite.

Mythe ou réalité : Les isotopes

Tomber à plomb

logo
score

Sur une très longue période, l’uranium 238 se transforme en plomb.

De nombreux isotopes subissent un certain nombre de transformations plutôt qu’une décomposition en une seule étape. Cette série est appelée chaîne de désintégration ou série radioactive et produit un nucléide stable. Dans le cas de l’uranium, il devient le plomb 206.

Mythe ou réalité : Les isotopes

La magie de la métamorphose

logo
score

Pour cesser d’être radioactif, l’uranium 238 doit se désintégrer à quatre reprises en formant chaque fois un élément différent.

L’uranium se désintègre par une série de 14 transformations, appelée chaîne de désintégration. Ce processus prend plusieurs milliards d’années. À la fin de sa chaîne de désintégration, il est devenu le plomb 206, un élément stable et non radioactif.

Mythe ou réalité: Les isotopes

Votre résultat